Bénéficiez d'une remise de -15% sur l'ensemble des bons cadeaux avec le code : maman22

Biologique, en biodynamie, nature : Comment répondre aux clients qui se perdent dans cette jungle des labels de vins !

« Un vin bio est-il sans soufre ? Un vin nature est-il un vin bio ? La biodynamie, il n’y a pas un peu de marketing derrière ça ? ... »

Aidez vos clients, voire donnez envie de découvrir les vins engagés !

Label du vin biologique

Tout d’abord le vin biologique respecte un cahier des charges précis cherchant une gestion durable de l’agriculture. L’utilisation de produits chimiques de synthèse, de pesticides et d’OGM est interdit. Il existe des restrictions ou interdictions sur l’utilisation de certains procédés physiques, le vigneron doit scrupuleusement respecter une liste restreinte d’additifs en privilégiant pour certains une origine bio. Un point crucial est la restriction sur les niveaux de SO2 (sulfites) dans les vins commercialisés avec le logo AB ou l’Eurofeuille.

Label du vin en biodynamie

Le vin en biodynamie (label Demeter et Biodyvin), lui, doit d’abord respecter le label Agriculture biologique avant de pouvoir obtenir un label en biodynamie. La biodynamie va donc au-delà du bio. Son fondement est une observation très fine du végétal et du sol et veut profiter des énergies qui imprègnent le domaine viticole.

Label du vin nature

Enfin le « vin nature », qui n’a pas de définition légale aujourd’hui, est un vin produit le plus naturellement possible de la vigne au chai. Il est élaboré sans ajout de produits œnologiques tels que levure de synthèse, SO2…Ces vins sans ajout de produit protecteur sont des vins vivants mais aussi plus fragiles. Il est important de prendre certaines précautions quant à leur conservation.

Conservez les vins natures à une température constante (idéalement 12-13°C, sans dépasser les 15°C) en évitant les amplitudes thermiques, à l’obscurité totale, bouteilles couchées, dans un endroit ni trop sec pour éviter que le bouchon ne sèche, ni trop humide pour éviter la formation de moisissure.

La consommation de vin bio en France

D’après la dernière étude Millésime Bio/Ipsos (Octobre 2021), 36% des Français consomment des vins bio de façon habituelle, contre 17 % en 2015 : c’est plus du double ! Et ces chiffres sont appelés naturellement à grossir puisque le consommateur de vin bio est plus jeune que le consommateur de vin classique.

En 6 ans le nombre de consommateurs de vins bio a doublé ! Le TOP 1 des freins à l’achat des vins bio ? Le manque d’information sur le produit, le plus efficace pour valoriser ces vins auprès des clients : Parlez-en, clairement et avec authenticité !

Fanny Barthelemy - Mars 2022