Bénéficiez d'une remise de -15% sur l'ensemble des bons cadeaux avec le code : maman22

5 cocktails italiens iconiques

Grâce à leurs cocktails dédiés, reconnaissables à leur belle amertume, les Italiens sont passés maîtres dans l’art de l’aperitivo. Au-delà de leur profil aromatique, ces drinks doivent aussi leur succès au fait d’être peu alcoolisés comme le veut la tendance low ABV. Ce sont également des recettes de cocktails extrêmement faciles à réaliser à la maison, directement au verre. Une raison supplémentaire pour les adopter !

Le Spritz, la star de l’aperitivo

spritz-cocktail-italien

On ne présente plus le Spritz, également appelé Spritz Veneziano, qui s’est imposé comme un véritable ambassadeur de l’art de vivre à l’italienne ces dernières années. On doit pourtant ce cocktail apéritif aux Autrichiens. N’oublions pas qu’au XIXe siècle, la Vénétie était sous domination autrichienne. Le nom de cette boisson pétillante vient d’ailleurs du verbe « spritzen » qui signifie éclabousser en allemand. Mais si les Autrichiens aiment consommer le vin blanc accompagné d’eau gazeuse, les Italiens vont apporter leur signature en ajoutant un amer spiritueux à la recette et donner ainsi naissance au Spritz tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Ingrédients :

  • 9 cl de prosecco
  • 6 cl d’Aperol
  • 3 cl d’eau gazeuse
  • 1 tranche d’orange

Méthode :
Dans un verre à vin rempli au ¾ de glaçons, versez l’Aperol, le prosecco et l’eau gazeuse puis mélangez délicatement à l’aide d’une cuillère à mélange. Décorez avec la tranche d’orange.

Notre conseil :
Même si Aperol est à l’origine du renouveau actuel du Spritz, n’hésitez pas à varier les plaisirs en choisissant un autre amer. D’ailleurs à Venise, le roi du Spritz, c’est Select qui est reconnaissable à sa magnifique couleur rouge. Montenegro, un amer qui a vu le jour à Bologne en 1885, est également très prisé par les Italiens.

L'Americano, le grand classique

americano-cocktail-italien

S’il est injustement méconnu en France, l’Americano s’impose comme un grand classique à l’apéritif en Italie. Il faut dire que ce cocktail a vu le jour au milieu du XIXe siècle à Milan. Tout d’abord baptisé Milano-Torino, Milan étant la ville d’origine de l’amer et Turin celle du vermouth, il doit son nom actuel aux touristes américains qui commencent à fréquenter l’Italie au début du XXe siècle et deviennent très vite fans de cette recette. L’Americano a surtout l’avantage de faire preuve de caractère grâce à sa légère amertume et ses notes épicées, tout en offrant une belle fraîcheur.

Ingrédients :

  • 4 cl de Campari
  • 4 cl de vermouth rouge
  • 6 cl d’eau gazeuse
  • 1 tranche d’orange

Méthode :

Dans un verre type highball rempli au ¾ de glaçons, versez le Campari et le vermouth. Complétez d’eau gazeuse et mélangez délicatement à l’aide d’une cuillère à mélange. Décorez avec la tranche d’orange.

Notre conseil :

À l’origine, l’Américano n’était pas réalisé avec du Campari mais avec du Fernet-Branca, un amer herbacé créé par la distillerie Fratelli Branca en 1845, qui est élaboré à partir de vingt-sept plantes dont la rhubarbe, la camomille, le safran et le tilleul. Si vous êtes un fan de l’amertume, n’hésitez pas à tenter l’Americano originel!

Le Negroni Sbagliato, l’impertinent

negroni-cocktail-italien

L’histoire du Negroni Sbagliato n’est pas sans rappeler celle de la tarte Tatin. D’ailleurs, en italien, « sbagliato » signifie « erreur ». Et cette belle erreur, on la doit à Mirko Stocchetto, barman du légendaire bar Basso à Milan. En 1972, lorsqu’un client lui commande un Negroni, un peu étourdi, il remplace le gin par du prosecco. Si elle est née accidentellement, la nouvelle recette de Mirko Stocchetto flirte très vite avec le succès. À tel point que le Negroni Sbagliato devient le drink signature du bar Basso et séduit aujourd’hui encore les amateurs de cocktails aux quatre coins de la planète.

Ingrédients :

  • 4 cl de Campari
  • 4 cl de vermouth rouge
  • 4 cl de prosecco
  • 1 tranche d’orange

Méthode :

Dans un verre old fashioned rempli au ¾ de glaçons, versez le Campari et le vermouth. Complétez de prosecco et mélangez délicatement à l’aide d’une cuillère à mélange. Décorez avec la tranche d’orange.

Notre conseil :

Comme le Negroni, le Negroni Sbagliato peut se décliner en blanc et en « made in France ». Pour cela, remplacez le Campari par une liqueur de gentiane comme Suze, le vermouth rouge par un blanc comme Dolin et le prosecco par du crémant.

Le Garibaldi, le réconciliateur

garibaldi-cocktail-italien

Également appelé Campari Orange, ce cocktail rend hommage à Giuseppe Garibaldi, le célèbre général italien qui est à l’origine de l’unification du pays proclamée le 14 mars 1861. Sa recette qui associe dans un même verre le Campari, symbole de l’Italie du nord, et le jus d’orange, l’emblème de l’Italie du sud, illustre parfaitement l’unité de la nation. Très accessible, le Garibaldi se distingue également par sa licate amertume contrebalancée par la sucrosité et l’acidité du jus d’orange.

Ingrédients :

  • 5 cl de Campari
  • 10 cl de jus d’orange
  • 1 tranche d’orange

Méthode :

Dans un verre à cocktail type highball rempli au ¾ de glaçons, versez le Campari et le jus d’orange puis mélangez délicatement à l’aide d’une cuillère à mélange. Décorez avec la tranche d’orange.

Notre conseil :

Pour réaliser un Garibaldi dans les règles de l’art, préférez un jus d’orange fraîchement pressé et n’hésitez pas à le filtrer avant de le verser dans le verre. Cela permet d’éviter d’avoir trop de pulpe de fruit à la dégustation.

Le Bellini, l’icône vénitienne

bellini-cocktail-italien

L’amertume, ce n’est pas votre truc ? Pas d’inquiétude, les Italiens ont aussi un faible pour la douceur comme le prouve le Bellini, le cocktail emblématique du Harry’s Bar, un hommage au peintre vénitien de la Renaissance, Giovanni Bellini. Cette institution vénitienne fondée en 1931 et fréquentée par les plus grands de ce monde s’est notamment fait connaître grâce à ce drink très délicat créé en 1948 par Giuseppe Cipriani, le maître des lieux.

Ingrédients :

  • 3 cl de purée de pêches blanches
  • 10 cl de prosecco

Méthode :

Dans une flûte, versez la purée de pêche puis ajoutez le prosecco. Mélangez délicatement à l’aide d’une cuillère à mélange.

Notre conseil :

Remplacez la purée de pêche par de la purée de fraise et vous obtiendrez un Rossini. Cet autre cocktail italien tout aussi élégant que le Bellini rend hommage à Gioachino Rossini, célèbre compositeur italien.

Cécile Fortis - Avril 2022.